Pages de vieux livres trouvés chez Emmaüs qui m'ont ouvert les portes d'histoires abandonnées que je découpe, roule, enroule comme des cocons de mots suspendus à des fils. Fils de vies, alternances d'histoites, feuilles d'un carnet journalier, d'un secret de famille, de lettres, de mots, que j'accroche dans des sculptures, des livres-objets.
Feuilles de papier de soie, du Népal, de Chine, du Japon.
Structure acier ou bambou . Laque sur fibres végétales ou minérales. Feuilles d'argent oxydées à l'acide .

Socles en acier réalisés par mon fils, Jérémie Pestel .